La situation du covid que nous vivons depuis plus d’une année affecte les familles de toutes sortes de façon. Peu importe notre position vis-à-vis les événements, personne n’y échappe. Que nous soyons pour ou contre, notre quotidien a basculé depuis le 13 mars 2020.

Pour certains, la situation les touche plus que d’autres.  Quelques parents réussissent à trouver un nouvel équilibre, mais pour d’autres le déséquilibre est constant, majeur et profondément bouleversant.

  • Que ce soit une perte d’emploi, une précarité financière ou un stress accru par une surcharge de travail;
  • Que ce soit une préoccupation vis-à-vis les enfants, des enfants malades, des enfants en difficultés ou bien un manque de soutien familial.
  • Que ce soit des enjeux de couple, familiaux ou avec les amis qui prennent des chemins différents

Peu importe les difficultés vécues, le contact avec d’autres peut toujours faire du bien. Parler, discuter, échanger, partager et découvrir que nous ne sommes pas seuls à vivre ces épreuves ou à rencontrer des difficultés importantes, fait toujours du bien.

« Lors de la première vague, on était prêts à faire ce sacrifice. Pendant un temps, on peut s’adapter. Mais plus on est privés de la présence de l’autre, moins on a d’effets protecteurs.« 

 Geneviève Beaulieu-Pelletier, psychologue et professeure associée à l’Université du Québec à Montréal